Ce qu’on ne nous dit pas…

Quel est le problème?

Le problème, c’est que personne ne vous prend au sérieux dans votre projet d’année sabbatique, de break, de tour du monde. Même pas vous-même parfois ! ; ) Vous avez fait des études, acquis de l’expérience professionnelle, alors pourquoi tout chambouler pour vivre une expérience à la réussite hypothétique ? Vous avez raison de penser ainsi surtout dans le contexte actuel, dans notre crise économique ; pourquoi mettre en péril sa vie ? Pourquoi partir ? Et qui plus est, pourquoi partir seul(e) ?

La réalité vous aurait-elle emprisonnée ?

Rassurez-vous, c’est normal de penser ainsi ! C’est en fait le schéma de beaucoup de personnes dans notre monde actuel : nous faisons les meilleures études possibles pour avoir un « bon job » et avoir un bon niveau de vie. Mais dans ce parcours, personne ne nous explique que d’avoir des diplômes extraordinaires, une vie bien rangée n’est d’aucune utilité si nous ne sommes pas… heureux.ses! Personne ne va vous dire : « Mais bien sûr, vas-y ! Pars ! « . Alors on se laisse porter par les conventions et la routine.

Et si la réalité pouvait être à votre image ? 

La vérité ? C’est que la réalité est à votre image. Non seulement c’est possible de partir, mais en plus c’est la meilleure décision que vous pourrez prendre pour vous-même. Toutes les personnes qui partent en voyage durant plusieurs mois prennent des risques et osent agir différemment de la moyenne. Elles reviennent ressourcées, inspirées, connectées plus que jamais à elles-mêmes.

En Novembre 2014, c’est ce que j’ai fait. Après plusieurs années d’études puis de carrière dans laquelle je me suis investie, pouvais-je dire que j’étais épanouie ? En vérité non! Je ne savais pas qu’il était possible de faire un tour du monde, et pourtant, je l’ai fait. Moi la citadine habituée au shopping, aux hôtels de luxe et aux valises à roulette…

Par où commencer ?

Prendre une décision. Alors personnellement, j’ai pris une VRAIE décision et je me suis dit que je devais être actrice de ma vie. Alors j’ai attendu le bon moment pour poser ma signature conventionnelle. Durant tout ce temps, les tentations ont été fortes d’abandonner l’idée de tout quitter. Alors j’ai décidé de garder mon projet secret pour être sûre de rester confiante et sincère avec moi-même.

Puis je me suis préparée au départ : j’ai été à plusieurs festivals de voyage, j’ai lu des dizaines de livres, j’ai surfé sur des centaines de blogs, j’ai posé des questions à des voyageurs/voyageuses. Certain(e)s me répondaient, d’autres succinctement, d’autres pas du tout… J’ai reçu des conseils d’amis…

Et puis je l’ai fait !

Une opportunité qui pourrait changer votre vie.

Moi qui, il n’y a pas si longtemps, était dans la même situation que la vôtre, et qui aujourd’hui a réalisé ce tour du monde avec succès, je souhaite vous transmettre tout ce que j’ai appris et vous aider à prendre votre envol.

bouton-je-le-veux